image Il était très attendu, et devrait - à juste titre - faire parler de lui cette rentrée. Moins léger que les précédents, mais tout à fait plaisant et "remonte moral" en posant de vraies questions d'actualité... 

Le lecteur va suivre Henry dans l'exercice de la tenue de son journal, et si c'est un genre éprouvé cette fois, ce journal est particulier, il n'est tenu qu'à contre cœur... Henry s'est vu assigner cette corvée après un événement dramatique dont le lecteur ne découvrira la teneur qu'au fil des pages... En tout cas, celui-ci subit la tenue du journal autant que les rendez-vous réguliers chez son psy, et malgré son mal-être, ne manque pas d'humour dans les descriptions de son entourage.

Entre galerie de portraits et enquête, le journal malgré lui d'eux Henry K. Larsen laisse toute la place à un récit émouvant, parle de résilience, de responsabilité, de solitude et de partage... Poignant !