image

 

Chloé, 14 ans, prend - enfin - la parole. A chaque chapitre un interlocuteur différent. Tout le monde y passe, sa mère, son père, séparés, son petit copain qui la quitte sans élégance, sa meilleure amie qui la trahit, son prof préféré, sa confidente de grand-mère.

Chloé n'est pas à une contradiction près. Elle vide son sac, tente de recoller les morceaux, ou bien va de l'avant. En 48 heures, on apprend à connaître ce petit bout de femme prête à éclore, et le lecteur non plus ne sera pas à une contradiction près : successivement irrité, attendri ou surpris.

Voilà une lecture qui pique, qui bouscule, rien n'est simple avec cette ado en rupture. Mais en tout cas, elle a de la ressource, et pas sa langue dans sa poche. Au final, c'est une jolie galerie de portraits, auxquels on aimerait ne pas trop ressembler.

Vivement la prochaine ado qui traîne la patte derrière ses parents excédés, que je lui mette entre les mains !